La périnatalité

La périnatalité c'est quoi?

La périnatalité se définit comme l'ensemble des processus liés à la naissance, depuis la contraception jusqu'aux premiers mois de la vie du nourrisson, en passant par le désir d'enfant, le diagnostic anténatal, la grossesse, l'interruption volontaire de grossesse, l'accouchement ou l'allaitement...

Thème 1 La sophrologie pré et post natale

Thème 2 Le massage du bébé

Thème 3 La parentalité



 1 La sophrologie pré et post-natale


Créée dans les années 1960, la sophrologie consiste à réaliser des enchaînements d'exercices de respiration contrôlée, de détente musculaire ainsi que des visualisations d'images positives guidés par le/la sophrologue. Cette méthode a pour objectif : l'écoute ses ressentis physiques et émotionnels. Plus qu'une simple méthode de relaxation, ces rendez-vous avec vous-même entraîneront rapidement un sentiment général de mieux-être. Ils vous permettront même d'activer ou de réactiver certaines capacités que vous pensiez peut-être ne pas avoir alors qu'elles étaient simplement enfouies en vous (par exemple : la confiance en soi). Lise Mourier, sophrologue spécialisée en périnatalité vous explique tout sur la sophrologie et ses bienfaits durant ou après une grossesse.

La sophrologie, pourquoi la pratiquer pendant la grossesse ?

Depuis de nombreuses années, des professionnels de santé pratiquent la sophrologie dans le cadre des préparations à l'accouchement sans douleur. Cependant, on a très vite compris les excellentes qualités de cette discipline pour les futures Mamans (et papas) en complément d'une préparation « classique » avec une sage- femme. Durant la préparation avec la sage-femme, celle-ci va aborder l'aspect physiologique de la grossesse et préparer la future maman à l'accouchement d'un point de vue « technique ».

La sophrologie permettra de répondre à de nombreuses questions lorsque l'on est enceinte. Comment gérer les émotions liées au véritable raz-de-marée intérieur vécu par la femme durant la grossesse ? Existe-t-il des techniques permettant de mieux gérer les maux de la grossesse et les changements physiques ? Comment peut-on se préparer mentalement à accueillir son enfant dans les meilleures conditions ? Existe-t-il des astuces pour bien gérer la douleur des contractions ? La sophrologie deviendra votre meilleur allié pour les neuf mois les plus fous de votre vie .... Et bien plus encore !

Quand puis-je commencer la sophrologie ?

La femme enceinte vivra de véritables bouleversements : hormonal, physique ou encore social pendant les neuf mois. A chacune des étapes de la grossesse la sophrologie apportera de réels bienfaits à la future maman. La méthode étant sans contact physique et sans aucun danger pour votre bébé, vous pouvez vous rendre chez un sophrologue dès le premier trimestre. De plus, le ou la sophrologue adaptera toujours son accompagnement en fonction de vous, de votre problématique et de votre état d'esprit. Vous construirez ensemble votre objectif d'accompagnement au cours d'un premier échange effectué en toute bienveillance. Durant cet entretien, vous pourrez exprimer vos doutes et vos questionnements en toute liberté. Sachez d'ailleurs que votre sophrologue est soumis à confidentialité et suis un cadre déontologique stricte.

La sophrologie au premier trimestre

Durant le premier trimestre de grossesse la sophrologie vous aidera à mieux vivre avec les petits maux dérangeants de début de grossesse comme les fameuses nausées, l'hyperémotivité, les sautes d'humeur, la fatigue, les problèmes digestifs et j'en passe ! C'est une période qui est relativement anxiogène car la grossesse n'est pas encore totalement consolidée et beaucoup d'examens médicaux ou prises de sang ont lieu durant ces trois premiers mois. On se pose également beaucoup de questions concernant le déroulé de la grossesse et le développement du fœtus. La sophrologie vous aidera à vous libérer de toutes vos angoisses, de tout votre stress.

Devenir parents est une étape importante dans une vie mais on peut s'y préparer et donc la vivre plus sereinement. Des séances de sophrologie accès sur la préparation à la parentalité (à faire en duo avec le futur papa s'il le souhaite) vous aideront dès le premier trimestre.

Au deuxième et troisième trimestre

Durant le deuxième trimestre de grossesse et le troisième trimestrevous vous préparerez pour le grand jour. Ce qui fait généralement peur c'est l'inconnu... Comment ça va se passer ? Vais- je être à la hauteur ? Et si je n'arrivais pas à gérer ma douleur sereinement ? Aimerai-je mon bébé au premier regard ? Vous vous perdez alors dans un tourbillon de questions et le stress fait son apparition. Il faut savoir que votre cerveau ne fait pas de différence entre un événement vécu et un fortement pensé. Grâce à des exercices de visualisation que vous fera faire votre sophrologue, vous pourrez vous projeter le jour de votre accouchement pour le vivre étape par étape afin d'évacuer cette peur de l'inconnu et vous prendrez conscience de vos capacités.

La sophrologie vous aidera à vous sentir remplie de confiance le jour J en vous car vous aurez cette impression de déjà-vu et serez au top de vos capacités. Durant cette période vous apprendrez également des techniques respiratoires pour gérer votre stress, mieux récupérer et mieux gérer la douleur de vos contractions. Le petit bonus c'est que chacune des séances seront propices à une véritable connexion avec votre bébé car il vous sentira à l'écoute, détendue et attentive à lui, à ses mouvements. Il en profitera pour échanger avec vous ou se laissera également bercer par la voix du ou de la sophrologue.

Après l'accouchement, pourquoi faire de la sophrologie ?

Après l'arrivée au monde de votre bébé, la sophrologie pourra également vous aider à développer le lien mère-enfant qui n'est pas toujours inné et qui peut faire culpabiliser de nombreuses jeunes mamans. Vous pourrez également apprendre à gérer votre fatigue ou à gérer les premières séparations avec bébé qui peuvent être stressantes ou angoissantes. Dans votre nouveau rôle, vous serez plus sereine et toute votre famille en ressentira les bienfaits... vous en premier.


2 Massages bébé

Quels sont les bienfaits du massage pour bébé?

De nombreux professionnels de la santé affirment que masser son bébé permet de développer la relation avec lui et de contribuer à son développement.

Il est d'ailleurs possible de commencer les massages dès les premiers jours de vie de l'enfant. Toutefois, s'il est prématuré ou s'il a des problèmes de santé, il faut demander l'avis d'une infirmière ou d'un médecin avant de commencer.

Masser son bébé est une bonne façon de développer le lien d'attachement avec lui. En effet, le contact physique stimule la production d'ocytocine, une hormone liée à l'attachement.

Les massages ont un effet positif sur le sommeil des nourrissons. Grâce aux massages, le bébé apprend à se détendre et son sommeil devient peu à peu plus long. Son corps sécrète aussi davantage de mélatonine, l'hormone du sommeil, à la suite d'un massage. Ainsi, le cycle d'éveil-sommeil du bébé s'améliore.

Comme les massages sont très relaxants, les enfants qui se font masser seraient moins stressés.

Les massages favoriseraient la prise de poids chez le nouveau-né et contribueraient à une bonne digestion. Ils soulageraient aussi les gaz.

Les massages favorisent la communication avec le bébé, car ils demandent d'être plus à l'écoute de ses signaux non verbaux.

Ils stimulent la circulation sanguine de l'enfant, ce qui favorise le transport de l'oxygène et le maintien de la température de son corps.

Est-ce que tous les bébés aiment les massages?

Certains enfants n'aiment pas le massage la première fois.

Certains bébés n'aiment pas se faire masser, quels que soient les talents de la personne qui les masse.


3 La parentalité c'est quoi?

La parentalité qualifie le lien entre un adulte, homme ou femme, et un enfant, quelle que soit la structure familiale dans laquelle ce lien s'inscrit, dans le but d'assurer le soin, le développement, l'éducation et le bien-être de l'enfant. Ce lien suppose un ensemble de fonctions et d'obligations (morales, matérielles, juridiques, éducatives, culturelles) dont la finalité est l'intérêt supérieur de l'enfant



Il - elle ne restera pas toujours bébé, parlons de nos ados...

Du passé faisons table rase... : l'adolescence est faite pour ça !

Il a les cheveux verts et un anneau dans la narine ? Elle parle une langue incompréhensible et ses copains sont l'opposé exact de ce que vous souhaiteriez ? Cela vous choque ? Ça tombe bien ! C'est fait pour ça.
L'adolescence, c'est le moment où l'on a besoin de trouver ses propres valeurs et d'être sûr qu'elles ne doivent rien à l'influence des parents. Et il y a un bon moyen pour s'en assurer : c'est de dire et de faire le contraire de ce qu'ils voudraient pour les entendre hurler ! Vous trouvez cela infantile ? Vous avez tort. Cette attitude est la preuve que vos enfants sont en marche vers la maturité. Ils font un travail difficile et estimable pour se mettre au monde, tout seuls, une seconde fois. Et s'ils crient si fort leurs valeurs, c'est parce qu'ils ne sont pas sûrs de leurs choix. Alors si c'est vraiment trop dur pour vous, rappelez-vous que les " adolescents toujours gentils " qui ne contestent jamais, ce n'est pas, comme leurs parents le croient, parce qu'ils sont " bien élevés ". C'est parce qu'on ne leur a jamais vraiment donné le droit de penser.